©2019 Mohamed Saïyd - Lune Brisée

Ring of Love

Mis à jour : 24 déc 2019



La complexité des relations entre les hommes et les femmes est une chose universellement partagée. Mais ce qui m’a toujours fasciné au Maroc, c’est le rapport bien trop conflictuel qui règne entre les deux genres. Un rapport de force, de violence morale parfois, où tous les coups, même les moins honorables, sont permis...


Spectateur de nombreux combats acharnés, il me semble, après quelques temps d’adaptation, que j’y vois un peu plus clair dans ce jeu.

Si j’ai bien compris, les jeunes du Maroc sont en fait divisés en deux équipes : les femmes d’un côté, robe rouge et chaussettes roses ; et les hommes de l’autre, pantalon noir et chaussettes trouées.


Après un premier round d’observation, les deux adversaires reviennent dans leur coin respectif pour suivre les consignes de leur coach.

Dans le coin droit, la mère :

– Écoute Fouzia ! C’est ta dernière chance de te trouver un mari ! Accroche toi comme si tu faisais ton dernier combat ! N’oublie pas que tu es presque à l’âge de la retraite : 20 ans, et tu n’as encore aucun titre !… Qui voudra de toi après ? Reste concentrée et ça se passera bien ! Regarde le ! Il n’a rien de spécial de plus que toi ! Tu crois que c’est ce naïf qui va t’échapper ? Tu as des atouts : utilise-les ! Lorsqu’il te frappe d’un « Mane choufouch a zine ? », tu cales ta défense et tu lui décoches direct un « Tu me prends pour qui ?! », ça va le refroidir et lui faire savoir à qui il a affaire : une bent nass ! Ça va l’émoustiller mais à ce stade, ne lâche jamais ta défense ! C’est là où ils sont les plus vicieux !... Lorsque tu l’as bien travaillé, continue de le harceler sur son point faible : « Tu sais que cinq hommes ont déjà demandé ma main à mes parents ?… », suivi d’un « Mais j’ai refusé pour toi ». Tu l’enchaînes plusieurs fois par des « Mes parents me mettent la pression » rotatifs et tu le finis avec un « Écoute, j’ai fait des sacrifices pour toi, je veux que tu en fasses aussi !... »

Côté gauche, le pote :

– Écoute Farid, dès que tu vas aller au contact, elle va te décocher un « Je veux le mariage hlal » de la gauche ! Ça fait mal, oui, je sais... Mais tu encaisses le coup et tu ne cèdes surtout pas. Mets lui un « Si Dieu le Veut ma chérie ! », suivi d’un « Tu m’as pris la raison, ma rose » latéral. Si elle est encore debout, assène lui un « Je vais bientôt venir chez tes parents demander ta main, il me faut juste un peu de temps ». Mais ne cède jamais là où elle veut t’entraîner !... Allez, c’est reparti ! Reprends tes lunettes de soleil et ta fausse montre en or... Tiens bon !

À la fin du second round, les deux adversaires, qui ont livré un combat acharné, reviennent dans leur coin.

Coin gauche, la mère, toujours :

– Comment ça se fait que cet âne est encore debout ? Il esquive tous tes « J’en ai assez d’attendre ! ». Tu ne mets pas assez de punch dans tes coups !... Écoute, maintenant, on a plus le temps de faire dans la finesse... On va sortir la grosse artillerie ! Il faut chercher le K.O. tout de suite, sinon ça va s’éterniser... Dès que tu sens l’ouverture, tu lui mets un énorme « Un cousin de Belgique va venir demander ma main la semaine prochaine... Et je ne pourrai pas refuser si tu ne viens pas avant... »

Côté gauche, le pote :

– Ça ne va pas du tout Farid ! Tu fais n’importe quoi ! Tu vois bien que tes « Tu es la plus belle femme que j’ai rencontré » et « Je ne peux pas vivre ma vie sans toi, ma chérie », ça ne l’atteint plus du tout ! T’es trop court et sa garde est bien en place. Mais tu continues, encore et encore, alors qu’elle a trouvé la parade ! Faut que t’arrêtes !... Ton jeu est trop stéréotypé ! Si tu continues comme ça, ça sent le K.O par le mariage ! Tu vas te retrouver porté par quatre potes sur une Amarya, tu vas rien comprendre ! Reprends-toi ! Je ne te reconnais plus là, Farid... Elle te baratine comme à un débutant... Tu fais honte aux hommes sur le ring !... Écoute, tu vas lui faire ta spéciale, comme à l’entraînement... Tu commences par un petit : « Je veux le meilleur pour toi et nos futurs enfants, c’est pour ça que je veux avoir le temps d’avoir une bonne situation... Parce que tu le mérites ma chérie... » Et Bim ! Direct le « Je viens tout juste de trouver un bon travail. Et je te le promets, je viendrai demander ta main dès que je serai bien installé. » Allez ! C’est reparti ! Et cette fois, tu y vas avec la détermination !



Mensonge, dissimulation, méfiance, traditions, règles impérieuses, peur du regard des autres… Au Maroc, la séduction et l’amour semblent tellement souffrir de ces choses.

Et si on redescendait du ring ?


Bienvenue à Maroc-Land. Le livre -> https://www.lune-brisee.com/shop